Réponse à une question importante de ThM

Philippe de Bellescize
Philippe de Bellescize

le 01/12/2017 à 14:25 Citer ce message

(forum physique online http://www.forum2.math.ulg.ac.be/)

Discussion: "Ce que peut impliquer une conception relationnelle de l'espace-temps"
réponse de ThM (posté le 29/08/2016 à 21:32) ID: (12406,109)

<<<Est-il bien raisonnable de continuer à argumenter?

Je propose de demander à Philippe de résumer ici ses conceptions de manière synthétique dans un message final. Il pourrait par exemple nous expliquer une phrase que j'ai tirée de son premier message sur ce fil: "Il suffit de prendre en compte l'existence de l'être pour aboutir à l'idée d'une simultanéité absolue." (Je dois avouer que je suis incapable de comprendre cette phrase).

Une fois que Philippe aura résumé et expliqué (de préférence brièvement) ce qu'il pense, éventuellement s'il le souhaite en ajoutant les références à son livre et à ses vidéos Youtube, nous pourrons en prendre acte et conclure cette discussion qui tourne en rond. Je crois en effet qu'il est inutile d'essayer de le convaincre. J'ai cru qu'il suffisait de montrer la cohérence logique de la relativité restreinte, mais Philippe de Bellescize ne s'en satisfait évidemment pas et veut sortir de ce cadre. Donc toute discussion argumentative est impossible en ce qui me concerne. Par contre nous pouvons très bien lire un résumé des idées de P2B et faire notre propre idée à leur sujet.

Qu'en pensez-vous?>>>

Dans les discussions sur le forum Physique Online je n'ai pas été suffisamment concis et précis, il fallait que je découvre progressivement les points importants du sujet. A ma décharge ce n'est pas forcément si simple que cela, car je critique une idée véhiculée, par une partie importante de la communauté scientifique, depuis plus de 100 ans.

Mon objection en ce qui concerne la relativité de la simultanéité au niveau physique est résumée ici: http://www.leprincipemoteurdelunivers.com/pages/experience-train-einstein.html

Et pour répondre à la question de ThM, il faut considérer que l'invariance de la vitesse de la lumière implique la relativité de la simultanéité au niveau physique. Par relativité de la simultanéité au niveau physique voici ce qu'il faut comprendre (en partant de l'expérience de pensée du train d'Einstein):

<Lorsque les deux observateurs sont à la même distance des deux sources lumineuses (quand les deux observateurs sont en face), le rayon lumineux à l’arrière du train est sensé exister à l’arrière du train "vis-à-vis" de l’observateur de la gare et sensé ne pas exister "vis-à-vis" de l’observateur du train (c'est cela la relativité de la simultanéité au niveau physique). Il existera, "vis-à-vis" de l'observateur du train, quand l'observateur du train sera un peu plus loin, et cela peut être beaucoup plus loin si les sources lumineuses sont très éloignées. C'est ce qui est impliqué par l'expérience de pensée du train d'Einstein, même si ce n'est pas dit explicitement. Il suffit de suivre le raisonnement pour le comprendre.>

(Voir renvoi ci-dessus pour avoir plus d'explications, Deedee n'a pour l'instant pas compris ou admis ce point là)

Parler de relativité de la simultanéité au niveau physique revient à dire qu'un même corps existe "vis-à-vis" d'un observateur et pas "vis-à-vis" de l'autre, alors que les deux observateurs ont "la même position". Mais, en fait, un corps n'existe pas seulement "vis-à-vis", en effet ou bien un corps existe dans l'univers physique, ou bien il n'existe pas. Si un corps existe dans l'univers physique, cela revient à dire qu'il existe "vis-à-vis" de tous les autres corps du monde physique. Ce qui veut dire qu'il n'y a pas de relativité de la simultanéité au niveau physique, et qu'il y a donc une simultanéité absolue au niveau physique, car il n'y a pas de tierce possibilité. Il n'y a pas de tierce possibilité car, à partir du moment ou l'on considère que tel corps existe "vis-à-vis" de A, ou bien il existe aussi "vis-à-vis" de B, ou bien non.

C'est donc le fait même d'exister qui, dans l'univers physique, implique une simultanéité absolue au niveau physique. En passant je remercie ThM pour toutes les réponses qu'il a formulées sur le forum Physique Online.

Bien cordialement
Philippe de Bellescize

Répondre à ce message